BANYULS DELS ASPRES • BROUILLA • CAIXAS • CALMEILLES • CAMELAS • CASTELNOU • FOURQUES • LLAURO • MONTAURIOL • OMS • PASSA
STE COLOMBE • ST JEAN LASSEILLE • TERRATS • THUIR • TORDERES • TRESSERRE • TROUILLAS • VILLEMOLAQUE

arc

 

Pour mémoire, le budget d'une collectivité se compose de deux parties principales : la section de fonctionnement, dans laquelle sont inscrites les recettes et dépenses liées au fonctionnement de la communauté de communes (entretien des bâtiments, traitement des agents, services aux familles, aides aux associations...). Dans l'autre partie, la section d'investissement, on trouve les recettes et dépenses liées aux travaux d'aménagements dans les communes, à la création de nouveaux équipements publics et à toutes immobilisations.

Fonctionnement

En terme de fonctionnement, un seul mot d’ordre encore répété cette année, tant aux services gestionnaires qu’aux élus en charge des décisions quotidiennes : une évolution maîtrisée, tout en affirmant la place prépondérante que joue le maintien des services à la population.

Dans ce contexte, les élus ont choisi de fonder leurs orientations budgétaires sur les préoccupations essentielles de la population des Aspres, sans réduire le périmètre du service public. Ces orientations sont retranscrites dans le projet de développement durable de la communauté de communes des Aspres, au travers duquel il s’agit de respecter l’équilibre urbanistique et environnemental à travers la mise en place de services communs, la mise en œuvre du schéma de l’eau, du plan local de réduction des déchets ménagers, et le soutien aux familles…, En quelques mots : le maintien de la qualité des services aux administrés, et le développement de leur champ d’actions.

  tableau fonctionnement 2017

Investissement

Nos orientations sur le programme d’investissement sont élaborées dans le souci constant de préserver notre capacité financière, tant pour assumer les dépenses, que pour maintenir notre épargne et notre capacité d’autofinancement, sans priver le territoire de nouveaux projets innovants, porteurs pour l’économie du périmètre de la Communauté.

L’année précédente a été marquée par la participation de la communauté de communes à de nombreuses réflexions qui vont orienter la politique communautaire pour les années à venir. De ce fait, la politique d’investissement est menée selon un plan pluriannuel, amenant les directions à se projeter jusqu’en 2020, tout en ajustant les prévisions au regard d’évaluations annuelles sur les dépenses effectives et les engagements restant à réaliser.

Les enveloppes budgétaires votées pour 2017 sont dégagées pour les dépenses réglementaires : assumer l’emprunt, entretenir nos équipements, procéder aux acquisitions de matériel nécessaire à la bonne exécution de nos services ; ceci en s’assurant de leur conformité aux réglementations nationale, régionale et départementale, tout en répondant aux objectifs d’économie d’énergie, d’accessibilité, et de sécurité.

Au-delà de ces dépenses, la priorité encore confirmée cette année, est donnée aux investissements inscrits dans la politique communautaire autour de 3 axes, réaffirmés dans le plan pluriannuel précité. Chacun d’eux est lié au projet de territoire élaboré en concertation avec les élus des communes et les partenaires institutionnels. Car l’équilibre de ces investissements demande nécessairement, au-delà de l’autofinancement et de l’emprunt, de confirmer ce partenariat avec l’Europe, l’Etat, la Région, le Département, pour travailler sur des soutiens financiers essentiels à la réalisation de chacune des opérations engagées.

 

Le développement économique occupe une place prépondérante dans une logique de soutien à l’emploi, et se traduit notamment par l’engagement de la collectivité dans le schéma régional d développement économique (SRDEII), stratégie territoriale pour la croissance et l’emploi, et par sa politique offensive en matière :

- d’investissements locaux,

- d’accueil de nouveaux entreprenants : projet d’ateliers relais, aménagement et commercialisation des Zones d’Activités Economiques, requalification, signalétique, entretien et/ou gestion de 6 zones existantes (Thuir, Trouillas, Banyuls dels Aspres, Fourques et Trouillas).

- de structuration de l’offre de tourisme : rayonnement des caves Byrrh, réhabilitation de l’Hôtel du Commerce, ateliers de cuisine pédagogiques et de mixologie, école de sommellerie, schéma de randonnée…

- et de soutien au monde agricole : irrigation des vignes.

La croissance verte : avec le maintien de la réduction des consommations d’énergie répondant à une programmation pluriannuelle de modernisation de l’éclairage public sur le territoire, et l’engagement de la collectivité par sa candidature retenue à l’appel à projet « Territoire à Energie Positive pour la Croissance Verte «  (TEPCV).

 

 

La préservation de l’environnement et du cadre de vie des habitants : avec les investissements liés à l’aménagement rationnel du territoire et travaux divers sur les communes membres, ou liés à l’assistance financière par le biais des fonds de concours. Avec également la réalisation de bistrots de de pays, la réhabilitation du multiaccueil et le déplacement de Relai Assistantes maternelles, le schéma départemental pour l’amélioration de l’accessibilité aux services publics, et à venir, le contrat de ruralité, GEMAPI, …

 

 

  tableau Dépenses 2017

tableau Recette 2017

Comprendre le budget