Recherche - Catégories
Recherche - Contacts
Recherche - Articles
Recherche - Fils d'actualité
Recherche - Liens web
Tags: Culture

Maison de la Musique et de la Danse de Fontenay-aux-Roses

 

En 2007, Bagneux, Clamart, Fontenay-aux-Roses et Malakoff ont transféré la compétence de la gestion de leurs conservatoires à la Communauté d'agglomération Sud de Seine qui les rassemble.
La réhabilitation du château Laboissière permettra d'accueillir le conservatoire et les activités musicales du CCJL. Le projet architectural valorise un patrimoine datant du 17e siècle et lui procure la possibilité d'un rayonnement culturel avantageux pour la ville et ses habitants.
Les travaux ont débuté à l'été 2014.

Equipements culturels et piscines : Médiathèques, Conservatoires, Théâtres cinémas, Piscines

Présentation du projet

Le conservatoire, qui accueille 600 élèves, est actuellement à l'étroit dans ses locaux qui ne sont pas conformes aux normes d'accessibilité. En outre, il n'existe pas de réelle possibilité d'extension sur le site.
Le projet d'École de Musique et de Danse au sein du Château Laboissière permettra, à ce bâtiment classé d'être, d'une part, totalement remis aux normes (accessibilité, isolations thermique et acoustique, changement des menuiseries...) et, d'autre part, d'être agrandi par la création d'une extension comportant un auditorium et une salle de danse.
Ces équipements sont indispensables pour permettre aux élèves de se produire dans de meilleures conditions. Actuellement, ils ne disposent que d'une salle de répétition et, exceptionnellement, de la scène du Théâtre des Sources (lien vers théâtre des Sources).

Les travaux

Les travaux prévoient :

  • la création d'une extension de 760 m² semi-enterrée dans la cour intégrant un auditorium de 176 places et une salle de danse. L'auditorium pourra également accueillir d'autres manifestations que celles du conservatoire,
  • la réhabilitation complète et mise en conformité du château Laboissière,
  • la création de 23 salles de cours.

Une opération financée par Sud de Seine

Le coût des travaux de la Maison de la Musique et de la Danse est estimé à environ 4 millions d'euros financés par la Communauté d'agglomération Sud de Seine, avec des possibilités de subventions de la part de la Drac, du Conseil général et de la Région. Un chiffre à rapprocher du montant des travaux de remise aux normes du château Laboissière et de ceux de la mise en conformité de l'actuel conservatoire.

Le projet de l'architecte Pierre-Louis Faloci

Conformément aux avis des architectes des Bâtiments de France, qui faisaient partie du jury du concours, ce projet prévoit l'extension du château Laboissière en fond de cour et la surélévation de l'auditorium sur un principe de terrasses dégageant aussi la vue sur le parc. Le traitement minéral de l'ensemble et ses contours rectilignes entrent en résonnance avec le classicisme du château.
L'accès central reste situé au niveau du bâtiment principal où se trouve le hall d'accueil.
L'auditorium dispose d'un accès public indépendant et peut ainsi fonctionner indépendamment du reste du château. Les circulations entre les différents espaces sont assurées en dissociant les flux du public et ceux des musiciens et danseurs qui empruntent un autre accès direct à la scène.

L'éclairage du studio de danse et du foyer est assuré par des hublots situés dans la cour du château Laboissière. Ils permettent également au public d'observer les activités de l'extérieur. Des baies situées en partie haute assurent, quant à elles, une lumière naturelle dans l'auditorium.

Un jury unanime

Le cabinet Faloci a été retenu à la suite d'un concours d'architectes désigné à l'unanimité par le jury.